Vivre à Madagascar

Il y a toujours des informations souvent réitérées à propos de Madagascar : c’est une grande île rouge, la plus grande de l’Océan Indien, elle est la terre des fameux makis et c’est dans cette île qu’on retrouve la fameuse allée des baobabs.

Ces points-là sont connus de tous les touristes qui veulent profiter de la richesse de l’île le temps de quelques jours. Mais si vous voulez y vivre ? Comment allez-vous voir Madagascar ? Entre le rythme quotidien et le choc culturel, Madagascar est une île qui vit parfois en dehors du temps et vous serez assez surpris de constater que vivre à Madagascar c’est une sensation tout à fait nouvelle.

Préhistoire, moyen-âge et modernité

island-95159_1280

Non, on ne vous parle pas ici d’art et encore moins de monuments mais de la vie quotidienne. Les gens ont le choix pour ce qui est de l’endroit où ils veulent élire domicile.

Et à Madagascar, là où vous allez habiter, vous aller rencontrer des gens…..assez originaux. Dans les grandes villes, les sites balnéaires et la capitale, les Malgaches côtoient de très près la modernité : technologie, eau potable, électricité, aménagement de grande envergure, etc.

Maintenant si vous décidez d’aller dans les villages, il y a un certain décalage. Là-bas les gens vivent avec le peu qu’ils ont et comme le disent si bien les Malgaches : « Nyhatsembohan’ny tavanao no hihinanao », c’est pour dire qu’ils vivent au jour le jour et les travaux effectués sont éreintants.

Et puis il y a les Malgaches qui vivent totalement coupés du monde qui visitent parfois d’autres villages. Ils ont un quotidien très primaire, vivent dans des cases et si vous voulez bien être leurs voisins (avec un peu de chance), ils se demanderont pourquoi vous habitez une maison en brique et à quoi vous servent vos lunettes de soleil.

Du mofo gasy au vary amin’anana

Bien sûr on ne vous demande pas de faire une entière conversion culturelle ! Mais habituez-vous à voir ces fameuses nourritures typiquement malgaches partout. Et quand je dis que c’est partout, c’est vraiment partout ! Les Malgaches sont gourmands et ils aiment se faire plaisir en mangeant.

Si vous décidez d’y habiter, préparez-vous à un grand baptême culinaire. Les recettes sont simples, les ingrédients faciles à trouver et les Malgaches savent bien cuisiner qu’il est impossible de passer à côté du mofo gasy, du vary amin’anana, du koba, du voanjobory/ravitoto sy henan-kisoa et un peu de ranon’apango (eau de riz cuite) pour faire descendre le tout.

Célèbres pour leur sympathie, les Malgaches (2/3 de la population en tout cas mais pas toute) font des voisins très agréables. Alors la convivialité est de rigueur et faire un peu de conversation en parlant de tout et de n’importe quoi est l’équivalent d’une bonne pendaison de crémaillère.

Tout est succulent à Madagascar !

Avec plus de la moitié de la population qui s’adonne à l’agriculture traditionnelle, Madagascar remporte la palme d’or pour ce qui est de la qualité gustative des produits. Quand vous goutez un fruit local, on sent la fraicheur. Bien mâtures, les fruits sont très sucrés, petits certes mais ils gardent un gout appétissant.

C’est également valable pour les légumes, les fruits de mer et les viandes (mais pas comparable à la viande de Kobe tout de même !). Attention cependant, surtout dans les villes, beaucoup de marchands vendent des produits avariés qu’ils camouflent avec succès.

Parfois il est difficile sur le coup de voir que le poisson est avarié. Mais en décelant les rouages du système D des vendeurs, vous aurez toujours des produits frais dans votre assiette.

Tout s’achète et tout se vend

madagascar-2151860_1280

Là c’est réellement un panneau rouge qui dit qu’il faut faire attention. Pour les Malgaches tout se vend et tout s’achète. Prenez garde à bien sécuriser vos affaires. Les voleurs n’auront aucun problème à chaparder tout ce qu’ils voient. Et pour que vous preniez conscience de cela, sachez que même les tongs usées se font voler.

Par contre si vous arrivez à sympathiser avec les voleurs de votre quartier, c’est eux qui surveilleront vos affaires contre les autres voleurs. C’est ce qui est fascinant à Madagascar, il existe un honneur et une fidélité difficiles à comprendre chez les gens.

Si jamais vous tombez malade ou gravement malade

medications-257336_1280

Dans le pays, il existe trois types de médecins : les médecins traditionnels, les médecins traditionnels en prescrivant des traitements à base de plantes et les médecins modernes.

Les deux derniers devraient être clairs mais le premier est assez flou. A Madagascar, vous pouvez tomber malade mais la maladie ne se guérit pas avec des médicaments pharmaceutiques ou via des plantes médicinales.

C’est ce que les Malagasy appellent généralement de l’ody gasy (sorcellerie) alors on fait appel à des médecins traditionnels. Pour ce qui est de la médecine moderne, chaque grande ville possède des hôpitaux mais c’est la capitale qui dispose des établissements les plus équipés. Donc oui on peut se soigner très bien là-bas.

Vivre d’amour et d’eau fraiche, un concept presque effleuré !

madagascar-2259932_1280

C’est comme dire qu’à Madagascar, l’argent n’a pas son compte. C’est tout à fait le contraire mais avec un niveau de vie assez bas, on croirait presque que certains peuvent vivre d’amour et d’eau fraiche et sans problème en plus.

Avec un salaire élevé, la vie est aisée dans le pays et on peut nettement se payer tout ce qu’il faut pour avoir une vie agréable.

Les établissements éducatifs étatiques sont également ouverts pour tout le monde. Pas d’écolage, ce qui est très bénéfique pour de nombreuses personnes. Par contre on débourse pas mal d’argent pour des petites cotisations parfois inexistantes.

Une piété prêchée partout

Le pays est très croyant et la population très pieuse. Pour ce qui est des églises on en trouve presque partout. Il y a tout d’abord les églises officielles et celles qui sont illicites. Ce qui est sûr cependant c’est que les Malgaches ne croient qu’à un seul Dieu mais pour ce qui est des pratiques, elles sont nombreuses. Ne soyez non plus ébahi de voir des prêcheurs de paroles dans les diverses rues des villes et parfois sur les routes nationales.

Un système de sécurisation loin d’être rassurant

La sécurité n’est pas le point fort de Madagascar. Que ce soit la nuit ou le jour il faut faire très attention. On peut être victime à n’importe quel moment et la police locale n’est pas souvent en mesure de résoudre vos problèmes.

De plus avec la corruption qui prend de l’ampleur, on ne peut faire quasiment confiance à personne au risque de se trouver derrière les barreaux.

Le truc du « mitatasika » et du « midororo »

Des expressions qui définissent bien les deux petits trucs que les Malgaches aiment bien : discuter et rester assis quelque part en ne faisant rien. C’est une manière à eux de prendre un peu du temps pour eux.

Une fièvre du dimanche qui est devenue quotidienne. Alors en sortant de votre maison, si vos voisins vous appellent pour prendre un peu de temps pour les accompagner, attendez-vous à cela en général. Au début vous pourrez trouver ça insensé mais avec le temps et une amitié naissante avec des Malgaches, on ne peut pas s’en passer.

N’hésitez-pas à consulter nos articles sur le Lémur Trophy et que visiter à Madagascar.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s