La pêche à Madagascar

Se situant entre le canal de Mozambique et l’Océan Indien, Madagascar est un terrain de jeux fantastique. Les eaux, mers ou eaux douches, de ce pays regorgent une grande variété d’espèces marines.

Ce qui fait de la pêche un des loisirs passionnants qui distraient tant de touristes. En effet, si pour certains Malgaches, cette activité est un métier, elle n’est qu’un amusement pour les visiteurs. Ces derniers partent en aventure, en solo ou en groupe, pour jouer à la poursuite aux gros poissons. Une chasse spectaculaire où la joie, la surprise et la découverte sont au rendez-vous.

Les saisons de pêche à Madagascar

Les saisons des pluies et des cyclones sont des mauvaises périodes pour pratiquer la pêche à Madagascar. Il faut donc éviter de fréquenter les mers et les eaux durant le mois de Janvier jusqu’ à Mars. En dehors de cet intervalle de temps, il n’y a plus grand-chose qui peut interdire la chasse aux poissons.

La diversité de la faune sous-marine varie selon les régions. Il est essentiel de se renseigner auprès des habitants si l’on est en quête d’espèces spécifiées.

Les méthodes de pêche

Il existe de nombreuses techniques pour capturer des poissons. On attrapera même les plus gros en faisant preuve de patience et de persévérance.

Palangrotte dite « pêche à soutenir » : cette méthode se pratique à partir du bateau. Elle consiste à utiliser de la Palangrotte. La canne de cet instrument se tient en main dans l’attente d’une touche. C’est la technique idéale pour pêcher les poissons de roche. On peut très bien s’attendre à une belle prise de mérous, de capitaines, de loches de rocher, de carpes rouges, de daurades et voire même de requins. Il est possible de capturer un poisson de 50 kg avec cette méthode. Sa facilité d’usage occasionne la rapidité, ce qui permet d’en attraper en grande quantité.

Petite et grande traîne : se pratiquant aussi bien en mer qu’en eau douce, cette méthode consiste à laisser traîner derrière le bateau en mouvement des leurres artificiels ou des appâts naturels. La taille des appâts varie en fonction des espèces ciblées. Un échosondeur est souvent utilisé pour suivre les structures et déterminer les endroits les plus peuplés de poissons.

La catégorie petite traîne nécessite simplement des poissons-nageurs type « rapalas » pour piéger des barracudas, thazards ou autres types de carangues. Pour la grande traîne, des leurres du type « teaser » ou « siffleur » suffisent pour saisir des espadons voiliers, des coryphènes, des thons jaunes, des thons à dents de chien, et surtout des marlins. Il faut tout de même savoir que les Espadons voilier ne sont en abondance que de juin à octobre et les Marlins d’octobre à avril.

Pêche au lancer : le lancer consiste à lancer un leurre loin du bateau. Il peut s’effectuer également le long des côtes ou dans les bancs de sardines sous lesquels les carangues sont à l’affût. Cette technique de pêche est la plus sportive, elle offre aussi de superbes émotions et excitations.

Les endroits où la pêche est bonne

Nosy Be

Nosy Be garantit de bonnes pêches inoubliables. Toutes les techniques possibles sont praticables. Palangrotte, traîne ou encore lancer, à chacun de choisir ce qui lui convient le mieux. Cette fabuleuse île réserve également de belles aventures. Ceux qui veulent voir une course de baleine ou admirer des bancs de Dauphins en pleine chasse feront mieux de s’y rendre. Et pourquoi ne pas faire une belle prise de vues de requins baleine.

Pour pêcher de l’Espadon voilier, la meilleure période est de mai à novembre. Les carangues sont en grand nombre de septembre en avril. En tout cas, de nombreuses différentes espèces de poisson sont disponibles toute au long de l’année.

Diégo-Suarez

Diego Suarez est un excellent endroit équipé de jolie mer. De là, on peut assister à une rencontre entre l’Océan Indien et le Canal du Mozambique. Les eaux de cette région sont riches en poissons. Le plus stupéfiant, des baleines viennent mettre bas et se réfugier durant les mois de juillet, août et septembre.

De nombreux types de poissons sont présents pour le plaisir des adeptes de la pêche. Des carpes rouges, des carangues, des barracudas, des thons à dents de chien ou encore des coryphènes vivent dans la baie de Diego Suarez. Ils sont toujours prêts à divertir les passionnés désirant de loisirs aventureux. Toutes les méthodes sont bonnes pour attraper de gros poissons dans ce lieu. Attraper un poisson de 100kg est totalement possible avec ou sans la chance.

Mahajanga

Mahajanga possède de meilleures pistes pour la pratique de la pêche sportive. Elle offre une multitude de hauts-fonds coralliens. De plus, ses types de poissons sont variés, on peut donc changer de cibles de temps à autre.

La période la plus idéale pour la pêche dans cette région est de mai à décembre. Le climat est tellement agréable entre ces mois.

Les eaux permettent de pratiquer toutes les techniques de pêche. À chacun donc son choix et sa préférence, à la traine, à la palangrotte, au jig ou encore au lancer. Mérous, capitaines, carpes rouges, daurades, barracudas, thazards, carangues, espadons voiliers et marlins se mêlent pour donner plus de suspenses et de meilleures ambiances.


Tuléar

Réputée pour ses récifs coralliens riches, la région de Tuléar dispose de meilleures places pour la pêche sportive. De nombreux sites de rêves sont également présents sur les lieux pour partir aux découvertes des richesses sous-marines.

À Ifaty – Grand Lagon de Ranobe, des sorties bateau inoubliables sont organisées. Ce sont des occasions exceptionnelles pour filmer et voire même plonger avec les baleines à bosse.

Ifaty est aussi le bon endroit pour la chasse aux énormes carangues Ignobilis.

Sainte-Marie

Sainte-Marie, endroit pour la pêche aux baleines, garde une tradition à respecter. Avant de se lancer dans la chasse aux baleines, les hommes de cette région prennent soin de se sanctifier en s’éloignant de leurs femmes ou miala viavy. Ils s’aspergent également d’un liquide sacré appelé « fankamora ». Ils n’utilisent qu’une sorte de harpon reliée à une longue corde pour cette grande pêche.

Pour saisir les autres types de poissons, la traîne côtière, la palangrotte, et la traîne au large sont toutes applicables. La meilleure saison pour capturer de gros poissons se situe entre les mois d’octobre et de mai. Pour admirer les baleines à bosse, mieux vaut se rendre dans le canal de Sainte Marie les mois de juillet, d’août et de septembre.

Mananjary

Se situant sur la côte Est de Madagascar, Mananjary est le lieu parfait pour pratiquer la pêche aux bichiques. Une simple moustiquaire suffit pour piéger des civelles et des grosses crevettes. Les femmes courageuses sont les spécialistes de cette technique de pêche. Avoir le courage est important car l’océan à affronter est très froid et extrêmement dangereux.

Il ne faut pas oublier d’apporter un appareil photo lors des balades sur cette mer. Le paysage est tellement magnifique et mérite d’être mémorisé.

Publicités