Fianarantsoa

Fianarantsoa signifie littéralement « là où l’on apprend le bien ». Le palais du Gouverneur, en haut d’une colline, est le principal décor artistique de cette ville. Autour de ce monument sont bâties de nombreuses maisons. Ce style architectural a pour origine la tradition ancienne betsileo. Jadis, seules les personnes nobles avaient le droit de vivre sur les hauteurs environ le palais. Les habitants de condition plus modeste n’avaient plus d’autre choix que de demeurer au pied de la colline.

La période coloniale était une période de construction pour Madagascar. C’était durant cette durée que de nombreuses infrastructures furent réalisées. La ligne de chemin de fer qui relie Fianarantsoa à Manakara est une de ces œuvres. Une liaison qui devient aujourd’hui une source de développement économique de la région.

Les fabuleux quartiers à visiter

Chaque coin et recoin possèdent leur propre histoire. Les visiter permet de connaître les différentes cultures de la région tout en profitant de superbe vue sur son magnifique paysage.

Anatirova est le centre de la cité où se trouvait autrefois le Rova betsileo. On l’appelle aussi Ivœnava ou « où les morts sont cachés ». Ce quartier offre une belle vue panoramique sur Fianarantsoa et toute sa région.

Quant au quartier de Tsianolondroa, il est la place où l’on a bâti un palais d’hébergement pour la Reine Ranavalona III lors de ses visites à Fianarantsoa.

La magnifique Cathédrale d’Ambozontany fait de lui une attraction culturelle à découvrir. Celle-ci date de 1871, un monument antique qui garde de beaux souvenirs. Du haut de ce quartier, on peut admirer une merveilleuse vue sur le lac Anosy.

Siège_de_l'archidiocèse_de_fianarantsoa
Le siège de l’Archidiocèse de Fianarantsoa

C’est l’un des cinq archidiocèses catholiques de Madagascar.

Une découverte en bas de la colline

Au pied de la colline se situe le « Tanana Ambany ». Les habitants de ce quartier sont vraiment généreux. Ils n’hésitent jamais à inviter les visiteurs et à faire avec eux le tour de la ville pour leur faire découvrir les moindres recoins.

La plupart des commerces, de touts types : chinois, indien ou malgache, sont regroupés dans ce lieu. L’endroit offre également la possibilité de découvrir la fameuse technique de la riziculture en terrasses.

Les vins de Fianarantsoa

Fianarantsoa est la première ville productrice de vin de Madagascar. La qualité de son vin est vraiment meilleure. Parmi les vins originaires de cette région, on peut citer les plus connus dans toute l’ile tels que « Lazan’i Betsileo », « Côtes de Fianar », « Malaza », « Château verger », « Côteaux d’Ambalavao » ou encore « Clos Malaza » et « Maromby ».

Vin_Lazan'i_Betsileo
Le vin rouge Lazan’i Betsileo

On les trouve dans presque tous les restaurants de cette région. Certains visiteurs achètent quelques bouteilles et les emportent chez eux.

Cette merveilleuse ville est également à vocation multiple. Outre la fabrication du vin, Fianarantsoa est aussi spécialiste en matière d’élevage de bétail et de production agricole. Les habitants de la région savent parfaitement comment s’y prendre pour produire de bon café en grande quantité. Les conditions climatiques du lieu favorisent aussi la culture du tabac, du riz et surtout du raisin.

Ranomafa

ob_109e37_20130918-ranomafana-et-sa-foret-tropicale-1
Le parc national de Ranomafana

Le Parc National de Ranomafana a été créé en 1991. Le nom Ranomafana signifie «Eau chaude ». Comme son nom l’indique, Ranomafana est une source naturelle d’eau chaude.

Elle se situe au sein de la vallée de la Namorona et fait environ 41 000 hectares.

De massifs montagneux parsemés de forêts denses l’entourent. Ce qui produit un effet magnifique sur l’aspect du paysage. Cette eau a de nombreuses vertus pour la santé et le bien-être. En effet, elle a le pouvoir de soigner diverses affections. Elle peut même guérir les maladies rhumatismales. Ces bienfaits sont prouvés depuis très longtemps.

La faune et la flore qui constituent le Parc sont en majeur partie endémiques et peu connues par le grand public.

Quelques chiffres:

  • 350 espèces d’araignées
  • 90 espèces de papillons
  • 6 espèces de poissons
  • 74 espèces d’insectes
  • 115 espèces d’oiseaux de Madagascar
  • 12 espèces de lémuriens

Le parc est un espace protégé et menacé, de nombreux arbres et lémuriens sont en voix d’extinction.

On peut compter 25 cours d’eau dans le parc ainsi que 3 rivières dont une fournit en électricité, la centrale hydraulique.

Le Parc National de Ranomafana est également inclus depuis 2007 dans le site du patrimoine mondial des forêts humides de l’Atsinanana.

Lors de votre visite, n »hésitez-pas à prendre le circuit basique qui dure environ 1 journée (plusieurs circuits sont possible). C’est un circuit assez difficile mais qui en vaut vraiment le coup. Pensez à prendre également de l’anti-moustique.

Vous pourrez bénéficier de toutes les informations sur place. Dernière petite chose, faites attention car l’entrée du parc se trouve à 6 km de Ranomafana.

 

Publicités