Que visiter à Madagascar ?

 

Madagascar est une île-continent hors du commun où se mélangent des paysages diversifiés, peuplés d’une faune et d’une flore exceptionnelle, ainsi qu’un peuple reflétant la douceur de vivre. Et en optant pour un road trip dans l’île rouge, le voyage promet d’être encore plus intense : chaque étape sera une aventure alternant découvertes et rencontres. Cependant, à cause de l’état de certaines routes, le 4×4 et surtout la moto sont les véhicules les plus recommandés.

Côté itinéraire, les idées de circuits dans la Grande Île ne manquent pas…

Cap vers le Nord de la Grande Île en moto

Si vous optez pour une aventure en deux-roues vers le nord de Madagascar, la clé pour un voyage réussi c’est s’adresser à une agence de voyage en moto qui s’occupera de tous les détails logistiques et garantira une conquête des sites incontournables de la région, sans encombre aucune.

Le parc national de la montagne d’Ambre

Situé à une quarantaine de kilomètres de Diego Suarez, dans une région montagneuse et volcanique, le parc national de la montagne d’Ambre abrite une forêt tropicale protégée où vous rencontrerez plusieurs espèces de lémuriens, de caméléons et d’oiseaux, sans oublier des paysages d’exception, entre lacs et les cascades.

Les Tsingy Rouges d’Irodo

Le site des Tsingy Rouges se trouve à 65 km de Diego. Il s’agit d’une forêt d’éperons de grès, de marne et de calcaire façonnée naturellement par l’érosion et les éléments. Ils abritent un écosystème extraordinaire et fragile, offrant un spectacle unique au monde qu’il ne faut rater sous aucun prétexte lors d’un road trip à Madagascar.

La réserve de l’Ankarana

Une étape qui vous dévoilera des paysages magnifiques ainsi que de minuscules bourgades fondées pour la plupart par les chercheurs de saphir. Rendez-vous à la réserve via la tourelle des Tsingy et les Tsingy rary. Sur le lieu, vous découvrirez une nature unique au monde, une grotte aux chauves-souris, ainsi que de curieuses formations rocheuses.

Nosy komba et Nosy Tanikely

Au large de l’île Nosy Be, Nosy Komba est surnommée « île aux lémuriens », car elle abrite un parc où l’on peut approcher de très près les Makis Macacos, mais aussi plusieurs espèces de reptiles et d’avifaune. Nosy Tanikely immergée au cœur d’une réserve naturelle sous-marine protégée, abrite des coraux, des anémones et une myriade de poissons à découvrir en plongée.

La réserve de Lokobe à Nosy Be

Nosy Be n’est pas qu’une destination farniente sur fond de plages de cartes postales ; arbres millénaires, plantes médicinales et flore endémique, mais aussi des lémuriens Macaco et Léppilémur, sont autant de richesses à découvrir sur l’île, notamment à la réserve naturelle intégrale de Lokobe.

La route du Sud

Il s’agit du parcours le plus emprunté des routards pour d’excellentes raisons : elle permet d’apprécier d’un trait l’impressionnante biodiversité de Madagascar à travers les parcs nationaux, tout en découvrant la diversité culturelle des nombreuses ethnies malgaches, depuis les hauts plateaux jusqu’aux littoraux. Pour ce road trip sur la route du Sud, voici les étapes à ne pas manquer :

Ambatolampy et ses fonderies artisanales

À une soixantaine de kilomètres de la capitale, Antananarivo, cette petite ville est aussi nommée la cité des fonderies artisanales. Vous y décèlerez plusieurs petites fabriques de marmites en alu. En cours de route, vous admirez des paysages des hautes terres avec les fameuses rizières en terrasse.

Les ateliers Zafimaniry à Ambositra

Un lieu de passage à ne pas manquer au cours d’un road trip à Madagascar est la ville d’Ambositra, à 260 km de la capitale. La cité abrite des ateliers Zafimaniry, réputés pour leurs sculptures sur bois précieux et la marqueterie. On y trouve aussi des artisans spécialistes dans la taille de pierres semi-précieuses.

Le parc national Ranomafana

Établi à environ 500 km d’Antananarivo, le parc national de Ranomafana abrite une forêt tropicale humide (forêt primaire de la côte Est) avec plusieurs espèces d’animaux – incluant l’hapalémur aureus doré et de végétaux exotiques comme les fougères et les orchidées.

La réserve Anja à Ambalavao

Ambalavao est aussi un village qui vaut le détour. À part les ateliers de fabrication de papiers Antaimoro (papiers fabriqués à partir d’écorces de la plante Havoa), vous y découvrirez la réserve Anja, abritant des familles de lémuriens Catta.

Le parc national d’Isalo

Une faune et une flore exceptionnelle ainsi que des massifs ruiniformes sont à découvrir à cet endroit. Vous pouvez également participer à des randonnées pédestres en empruntant des sentiers sur terre et rochers, ou encore en traversant des canyons, le tout, dans un cadre verdoyant. Et c’est sans parler des haltes rafraichissantes dans la piscine naturelle…

Ifaty

Si la découverte des baobabs sur la route vers la ville de Tuléar (Toliary en malgache) est un ravissement en soi, l’aboutissement de cette étape jusqu’à Ifaty n’est pas en reste. C’est le lieu par excellence pour farnienter sur les kilomètres de plages de sable fin et une eau d’un bleu turquoise magnifique. Et entre deux trempettes, n’hésitez pas à partir en balade sur une pirogue locale et rencontrer les pêcheurs, dans leurs villages…

Il va sans dire que la découverte de ces trésors se fera idéalement par la route, en voiture ou en deux-roues. Dans le deuxième cas, n’oubliez pas de contacter à l’avance une agence de voyage en moto. Et pensez à vous munir d’un passeport en règle. Lors d’une première demande, un acte de naissance vous sera demandé.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s