À la découverte des fameux Tsingy de Madagascar

Voyager à Madagascar, c’est aussi découvrir ses merveilles naturelles comme les Tsingy ; ces roches carbonatées aux allures effilées et atteignant parfois plus de 60 m de hauteur. La formation d’un Tsingy résulte d’une dissolution et de guillochage de roches solubles. Les deux principaux sites qui les abritent sont le parc national de Bemaraha qui se situe au nord de Morondava et la réserve de l’Ankarana au sud de la région de Diego Suarez. Ces sites sont classés patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1990. Vous en trouverez également au sud-est de Diego et on les appelle les Tsingy rouges. Pour découvrir ces secrets de la nature, voici quelques informations qui pourraient vous être utiles.

Les Tsingy de Bemaraha

Les Tsingy se trouvent dans la réserve naturelle de Bemaraha. La visite se fera en trek. Il vous faudra donc être en forme et vous munir de tenues et équipements adéquats. Pour y accéder, vous devez passer par les gorges de la Manambola. Le long de la route, vous découvrirez des tombeaux de Vazimba, les premiers habitants de l’île. Vous traverserez une forêt primaire avant d’atteindre le massif des Tsingy. Si vous aimez l’aventure, un pont de singe suspendu à 60 m du sol et ayant 30 m de longueur vous fera vivre un moment d’émotions. Il faut au moins 2 jours pour découvrir les Tsingy, sans compter la découverte des 15 000 ha du parc. Si vous souhaitez faire de la randonnée facile de quelques heures, préférez la visite des petits Tsingy près du camp de base. L’accès y est facile.

Pour s’y rendre :

  • Par route en passant par Bekopaka, la porte d’entrée sud du parc, depuis Morondava : 200 km de piste en terre.
  • En Twin Otter (Air Madagascar) depuis Tsiroanomandidy vers Antsalova, porte d’entrée nord du parc. Durée du trajet 45mn.
  • En bateau depuis Ankavandra en suivant en aval le fleuve Manambolo.

Les Tsingy de l’Ankarana

La visite des Tsingy de l’Ankarana vous permet de découvrir non seulement ces forêts de pierre, mais aussi le fameux lac sacré, les canyons, les rivières sous-terraines ainsi que les sentiers botaniques. Il y a même plusieurs grottes qui abritent des chauves-souris, des crocodiles, une cathédrale ainsi que des squelettes. Pour la visite des quelques 18 000 ha de la réserve naturelle, le parc vous propose différents niveaux de randonnée. Pour vous relaxer après l’excursion, préférez un hébergement à Ankify. Cette magnifique presqu’île vous permettra de profiter de la plage et de diverses activités nautiques dont la plongée en apnée et les excursions vers les îles voisines comme Nosy Be et Nosy Komba.

Il faut bien noter que les Tsingy de Bemaraha et de l’Ankarana sont impénétrables à 90% ce qui signifie que ces zones abritent de nombreuses espèces encore sauvages et méconnues. Si vous optez pour un séjour découverte à Madagascar, les Tsingy donc sont incontournables.

Pour l’accès :

  • En voiture : depuis Antananarivo suivez la RN4 jusqu’à Ambondromamy, puis prenez la RN6 jusqu’à Ambilobe ; continuez ensuite jusqu’au village de Mahamasina. C’est l’entrée du parc.
  • Par Taxi brousse, rendez-vous auprès de la gare routière d’Ambodivona. Prenez un billet pour Diego Suarez. Arrivé à destination, vous prendrez un autre taxi-brousse pour Mahamasina. La distance entre le parc et Diego est de 29 km.
  • Par avion : Air Madagascar propose un vol régulier entre Antananarivo et Antsiranana. Vous prendrez ensuite la route du RN6 par taxi brousse ou en voiture de location.

Les Tsingy rouges de Diego Suarez

Les Tsingy rouges se situent à l’entrée de la réserve d’Analamena au sud-est de Diego Suarez. Nichés dans un bassin sédimentaire, c’en est d’ailleurs le seul à Madagascar, ces formations rocheuses sont composées de grés, de marne et de calcaire. Ce ne sont donc pas des massifs rocheux comme les autres grands Tsingy.

Notez aussi que le meilleur moment pour s’y rendre est la saison chaude, c’est-à-dire de mai à novembre.

Les Tsingy rouges se découvrent le temps d’une randonnée. Malgré le beau temps, il faudrait vous munir de vêtements chauds, d’imperméables ou K-way, de chaussures de randonnées, d’un chapeau, d’un antimoustique et d’une crème solaire.

Le site se situe à 55 km de Diego Suarez. Pour vous y rendre, il vous faut louer une voiture, tout terrain de préférence. Le trajet pourrait durer jusqu’à 2h.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s